70 x 55 cm

CharlElie se revendique comme un « multiste », c'est-à-dire un artiste explorant de multiples disciplines artistiques. Depuis plus de vingt-cinq ans, CharlElie poursuit une démarche vers ce qu'il définit comme "l'Art Total", attitude globale consistant à trouver des interconnexions entre les formes d'expressions que sont l'écriture, l'image et la musique. "J'ai commencé quand j'avais 15 ans. En France, j'ai fait 80 expos. A 12 ans, dans une exposition de peintres dadaïstes que je visitais avec mon père à Nancy, j'ai eu comme le sentiment ébloui que c'était ça qu'il fallait que je fasse." En 1978, pour sa thèse de fin d'étude il a choisi le thème de « la polymorphie de l’esprit » qu'il explore encore aujourd’hui. À cette occasion, il présente des photos, des textes et des peintures et il auto-produit deux premiers disques « 12 chansons dans la sciure » et « le pêcheur », qui attirent l'attention des professionnels. À peine trois années plus tard, en 1981, il est le premier artiste français signé par Chris Blackwell sur Island Records, un label Anglo-Américain. Neuf mois plus tard, le succès est au rendez-vous avec l'album « Poèmes Rock » enregistré à New-York. La même année, il fonde à Nancy le groupe "Local à Louer", associant photographes, peintres et poètes et publie à cette occasion le fameux "manifeste de l'Art Rock" où il écrit : "l'Art doit faire la jonction entre le fonctionnalisme de la société industrielle et les aspirations de la culture pop !". En tant que musicien, il a composé 17 bandes originales de films (dont notamment celle de Tchao Pantin). CharlElie a exposé ses peintures, photos et dessins, en France, en Belgique, en Suisse, aux États-Unis. Musicien et compositeur prolifique, CharlElie a enregistré 23 albums et fait 1500 concerts à travers le monde. Il a publié une quinzaine d’ouvrages de réflexions, de dessins et de photos. Intéressé par les nouvelles possibilités d'expressions et de communications qu'offrait le réseau Internet, CharlElie fait partie des mille premiers adeptes qu'on a appelé "les pionniers du Web". En 1996 il crée "les champs paraboliques" son site qu'il fait régulièrement évoluer, en utilisant ce nouvel espace de création numérique. En 2003, c'est en tant qu'artiste plasticien qu'il est invité à participer à un concours pour l'aménagement de la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) d'Amiens (Somme). Son dossier franchit les étapes de sélection, jusqu'à ce qu'il fasse partie des trois finalistes soumis au jury. Les projets étaient anonymes. Mais une fois que le jury découvrit qu’il s’agissait de CharlElie, il lui a été reproché son statut de chanteur et à aucun moment le jury n'a examiné son projet. « C'était la négation de tout ce que j'avais tenté depuis toujours ». Cet événement est la raison de son départ pour New-York. CharlElie peut développer là-bas avec liberté sa peinture et son art. Workahoolic, en phase avec le monde, il dessine, peint, photographie, récupère, transforme ce qui l’entoure. CharlElie a reçu en 2003 la médaille de Chevalier de la Légion d’honneur, remise par Stéphane Hessel.

 

Expositions

 

2011, « Bad painting », galerie 208 Chicheportiche

2009 « New York, Photo-Grafs » à la Galerie Beaudoin Lebon à Paris, France
« Shower Curtain and Photos » Maison Française à Washington, USA
« Mosaïque de Photos », Au Collégiale Saint-André à Chartres, France

2008 « Shower Curtains and NY Photos » au centre d’Art « à cent mètres du Centre du monde » de Perpignan, France
« Re Construction Peintures et Photos », Crid’Art à Amneville, France
« Art Floor » à la Galerie Agnès Martel, Suisse

2007 « Re Construction » à la Galerie Mourlot à New York, USA
Galerie Ô à Vevey, Suisse

2004 Galerie Art At Home à New York, USA
Galerie Sparts à Paris, France
Galerie Wable à Lille, France

2003 Rétrospective « L’Art Total » au Musée de Laval, France
Galerie SOTO à Bruxelles, Belgique

2002 Musée Le Corbusier à La Chaux de Fond, Suisse

2001 Galerie Capazza à Nancay, France

2000 Galerie Gastaud à Lyon, France
Galerie Chomarat à Lyon, France
Galerie Wable, Lille et Boulogne sur Mer

1999 « X Positions » à l’agence Publicis à Paris, France

1998 Galerie Akka à Paris, France

1997 Fondation Nationale de la Photo à Lyon, France
« Chambres d’hôtels Polaroids » au Château Lumière à Lyon, France
Galerie Wable à Boulogne sur Mer, France

1995 Galerie Gastaud à Clermont Ferrand, France

1994 « Chambres d’hôtel » à la Galerie Ziggourat à Bruxelles, Belgique

1993 « Chambres d’hôtels » à Genève, Suisse
« Chambres d’hôtels » à la Galerie Papiers Gras à Genève, Suisse
Galerie Nachbaur à Paris, Suisse

1991 Galerie Atsuro Tayama à Paris, France
Galerie Jean D’Eve à Neuchatel, Suisse

1989 Galerie « Halle Sud » à Genève, Suisse

1985 Galerie du Jour Agnès B « Chambres d’hôtels » à Paris, France

 

 

RETOUR
 

newsletter